Boutique en ligne Abeilles & Cie
Visiter notre boutique

Que se passe-t-il dans la ruche en avril 2022 ?

3 Mai 2022

En Avril, ne te découvre pas d’un fil… L’adage se vérifie cette année ! En effet, la météo du mois d’avril a été changeante avec de fortes chaleurs, des épisodes de froid et même de neige dans les Pyrénées ainsi que de fortes pluies sur le Pays Basque et les Landes…Bref de quoi déboussoler l’apiculteur et ses abeilles. Avril, ne perd pas le fil…

Ainsi, l’apiculteur surveille la floraison, la montée en nectar, les réserves des abeilles et s’assure de faire de la place dans les colonies pour limiter l’essaimage qui a démarré très tôt cette année. Pas de place pour le bourdon, on garde la Happy attitude !

Que se passe-t-il dans la ruche au mois d’avril ?

En avril, pour l’apiculteur c’est la pleine reprise de l’activité sur les ruchers. Il doit jongler avec la météo, surveiller la croissance de la colonie, et s’assurer que les faux-bourdons ne consomment pas toutes les réserves. C’est une période où la taille des colonies augmentent de manière exponentielle avec la montée de la floraison. Certaines colonies populeuses disposent déjà de plus de 50 000 abeilles !

L’apiculteur doit ainsi vérifier l’état de la ponte pour que la colonie se développe harmonieusement, les réserves en pollen et en miel, et la présence de cellules royales afin de limiter au maximum l’essaimage. Enfin, c’est également le début de la période de création des nouveaux essaims pour augmenter le cheptel d’Abeilles & Cie.

abeilles noires

Abeilles noires sur le rucher de Guéthary

Que doit faire l’apiculteur ?

L’apiculture n’est pas une science exacte. En bon éleveur, l’apiculteur doit observer et s’adapter aux éléments de la nature et aux aléas du vivant.

5 points à contrôler sur le mois d’avril afin de s’assurer d’un bon démarrage de saison :

  1. Vérifier que la colonie ne manque pas de nourriture et s’assurer des ressources en nectar et pollen. Si les abeilles venaient à manquer, l’apiculteur peut stimuler la colonie avec un léger nourrissage au sirop. Les variations de températures ont provoqué, soit une explosion de la floraison, soit un gel de l’activité. Ces phénomènes météorologiques incontrôlables obligent l’apiculteur à nourrir les abeilles qui ont été contraintes de rester au chaud sans pouvoir butiner et ramener de quoi nourrir la ruche,
  2. A cette période de l’année, les colonies se développent fortement et il n’y a pas de place pour tout le monde ! Il est nécessaire d’équilibrer la présence des mâles dans la ruche (faux-bourdons) afin de limiter les pillages des précieuses réserves en miel, nécessaire au développement harmonieux du couvain,
  3. S’assurer de la présence de couvain ouvert et fermé et vérifier la qualité et la densité de ponte de la reine. Les colonies doivent être sur 6 à 7 cadres de couvain en moyenne,
  4. Maîtriser l’essaimage par la division des colonies afin de créer les nouveaux essaims de l’année. En effet, une colonie trop populeuse qui manque de place, ou la présence de cellules royales, laisse présager un essaimage futur. L’apiculteur doit donc faire de la place afin que la colonie se développe avec aisance dans sa ruche (division et/ou ajout des réhausses à miel),
  5. Installer les grilles à reine pour que la reine ponde uniquement dans le corps de ruche et poser les hausses en préparation des miellées de printemps (et notamment l’acacia si dame nature est généreuse).
elevage de reine

Elevage de reines

cellules royales

Bref, on ne laisse pas les abeilles dans un coin, on les surveille comme l’huile sur le feu, on les accompagne, on s’adapte à leur besoin et à leur comportement. Nos apiculteurs visitent chaque ruche tous les 7 à 10 jours au minimum. Le travail est donc très intense pour nos apiculteurs. Pour le reste, on les laisse butiner et on se prépare pour la récolte de miel de Printemps et d’acacia. On espère que Dame Nature nous offrira une météo moins capricieuse !

Chez Abeilles & Cie, on accélère l’animation des ateliers sur les ruchers pour le plus grand bonheur de nos parrains et de nos apiculteurs… partage, transmission, découverte, rencontre des abeilles dans leur environnement.

PARTAGER L'ARTICLE SUR :

Derniers articles

Que se passe-t-il dans la ruche en mai 2022 ?

En mai, l’apiculteur ne fait pas ce qui lui plait ! Il conjugue ainsi avec une météo capricieuse, des épisodes de froid, de fortes chaleurs. En effet, pour que nos abeilles trouvent des ressources et de la nourriture au Pays basque, la fleur d’acacia demande 19°C pour...

Que se passe-t-il dans la ruche en mars 2022 ?

Mars marque l’arrivée du Printemps avec une explosion de la floraison au pays basque : ajoncs, pissenlits, cerisier sauvage, saule marsault et quelques fruitiers…La douceur printanière s’installe et les abeilles partent à la recherche de pollen et de nectar. Tout...

Que se passe-t-il dans la ruche en février 2022 ?

Février au Pays basque est un mois qui nous réserve de belles surprises. On observe des journées fraîches et des jours avec une température clémente et un bon ensoleillement. L’apiculteur reste sur ses gardes et redouble de vigilance afin que les abeilles ne manquent...

Que se passe-t-il dans la ruche en janvier 2022 ?

Qui dit nouvelle année, dit aussi rallongement des journées et reprise de ponte pour nos reines ! On a hâte de voir la nature se réveiller et reprendre une certaine activité, en attendant on prend des bonnes résolutions pour 2022  Mais que se passe-t-il dans la ruche...

Comment préparer les cadres d’une ruche ?

Même si la fin d’année nous a réservé des surprises au Pays basque avec une météo presque estivale, la réalité nous rattrape en janvier. L’apiculteur profite ainsi de la période hivernale pour préparer son matériel pour la saison apicole prochaine et monter les cadres...

Que se passe-t-il dans la ruche Abeilles & Cie en décembre 2021 ?

On reste au chaud, on se met en grappe pour protéger la reine et on ne bouge plus ! L’apiculteur, lui, gratte ses cadres, nettoie le matériel et peut se mettre au coin du feu ! La tempête Barra du mois de décembre a provoqué des inondations et des sinistres sur de...

Que se passe-t-il dans la ruche en novembre 2021 ?

Les ressources mellifères se font de plus en plus rares et les abeilles se tiennent chaud. Les colonies puisent dans les réserves pour démarrer cette période d’hivernage et l’apiculteur doit surveiller par pesée arrière les quantités de miel au sein de la ruche

Que se passe-t-il dans la ruche en septembre 2021 ?

Que se passe-t-il dans la ruche en septembre 2021 ? Nos butineuses profitent d’une belle arrière saison au pays basque et des dernières floraisons. Malgré tout, le temps devient plus instable, on observe les dernières floraisons (bruyère callune, lierres, etc...)....

Que se passe-t-il dans la ruche en août ?

Chassé croisé entre les abeilles juilletistes et les aoutiennes ! Après la récolte du miel toutes fleurs d’été effectuée fin juillet dans la miellerie collective du Pays Basque “Etzi Etxea”, la ponte des reines abeilles commence à se réduire.

Suivez-nous

J’agis en devenant parrain d’une ruche